REPERES-DD - Qu'est-ce que l'éducation à l'environnement et à la solidarité ?

RECHERCHER UNE RESSOURCE

Recherche par territoire

AccueilEEDDQu'est-ce que l'éducation à l'environnement et à la solidarité ?

Qu'est-ce que l'éducation à l'environnement et à la solidarité ?

Le développement durable

Rapport Brundtland de 1987 :

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.”

L'éducation à l'environnement et au développement durable (EEDD)

La conférence de Tbilissi, en 1977, a proposé cette définition de l’éducation à l’environnement :
"L’éducation à l’environnement est une éducation civique qui a pour but d’amener les individus et les collectivités à saisir la complexité de l’environnement tant naturel que créé par l’homme, complexité due par l’interactivité de ses aspects biologiques, physiques, sociaux, économiques et culturels".

La troisième circulaire de généralisation de l'éducation au développement durable n° 2011-186 DU 24 octobre 2011 (lien) définit la finalité de l'EEDD : "La finalité de l'éducation au développement durable est de donner au [...] citoyen les moyens de faire des choix en menant des raisonnements intégrant les questions complexes du développement durable qui lui permettront de prendre des décisions, d'agir de manière lucide et responsable, tant dans sa vie personnelle que dans la sphère publique."

L'Education au Développement et à la Solidarité Internationale (EADSI)

Tout comme pour l’EEDD, il n’y a pas une définition de « l’éducation au développement ». Toute signification dépend du sens que l’on attribue à ces deux mots clés et cela a varié dans le temps et l’espace.
Diverses définitions ont été données :
Dans les circulaires de l’Education Nationale : Bulletin officiel numéro 25 du 5.6.2008  (consulter)
« Elle (l’EADSI) vise à faire comprendre les grands déséquilibres mondiaux et à encourager la réflexion sur les moyens d’y remédier. Elle entend donner aux jeunes des clés pour mieux s’orienter dans le monde dans lequel ils vivent et mieux analyser la multiplicité d’informations auxquelles ils sont confrontés. Elle privilégie la démarche pédagogique dans la durée et contribue ainsi à faire évoluer les mentalités et les comportements de chacun dans le but d’œuvrer à un monde plus solidaire…
…L’éducation au développement et à la solidarité internationale est aussi une éducation au développement durable…
»

Dans la charte de la Plate-forme Française d’Education au Développement et à la Solidarité Internationale :
« L’éducation au développement et à la solidarité internationale a pour finalité le changement des mentalités et des comportements de chacun dans le but de contribuer individuellement et collectivement à la construction d’un monde juste, solidaire et durable.
Pour cela elle a pour objectif de favoriser :
La compréhension des mécanismes d’interdépendance et d’exclusion dans le monde,
La prise de conscience de l’importance de la solidarité internationale comme facteur de changement social,
L’action pour la construction d’un monde solidaire.
»

 

C’est un acte éducatif

  • Qui s’appuie sur une démarche pédagogique participative, interactive et réflexive.

  • Qui part des représentations mentales des participants.

  • Qui vise des objectifs de savoir, savoir-faire et d’attitude (en particulier en favorisant l’esprit critique).

  • Qui s’appuie sur une pédagogie adaptée à la diversité des publics.

 


C’est un acte politique

  • Qui permet d’effectuer des choix et de les argumenter.

  • Qui en terme de message souligne la complexité du développement, l’interdépendance des pays et des peuples, la diversité et la créativité des organisations de la société civile, le rôle pivot du partenariat, le fait que la solidarité est une façon de mieux vivre ensemble et que chacun a les moyens d’agir pour aller dans ce sens.

  • Qui permet à chacun(e) de tenir une réflexion sur le modèle de société dans laquelle il (elle) vit, d’appréhender la portée de ses actions quotidiennes et de devenir citoyen(ne) acteur du changement social au niveau local, national et mondial.

 

Dans le réseau RITIMO, réseau d’information et de documentation pour la solidarité et le développement durable (consulter)

 

« L’éducation au développement peut être vue comme une composante d’une citoyenneté responsable à dimension internationale..
Il ne s’agit pas de choisir pour le citoyen, de lui imposer un type de réflexion et des attitudes à adopter mais de lui offrir la possibilité de remettre en question sa place dans la gestion de notre planète, de lui donner les moyens, par l’information, l’appel à la réflexion et à l’action de décider de ce qui est de nature à fonder un choix de citoyen du monde responsable et solidaire.
»
Ce processus peut se résumer par la formule : s’informer - comprendre - agir.

Les derniÈres ressources